micro entreprise et chomage

Quels sont vos droits entant qu’auto-entrepreneur et au chômage ?

L’entrepreneuriat est ce qui marche le plus, surtout lorsqu’on est autoentrepreneur. Certains auto-entrepreneurs comme les Youtubeurs et les influenceurs ont révolutionné ce monde avant si inaccessible. Désormais, il est facile de se former à être auto-entrepreneur avec des formations comme celles de la Learning Box pour autoentrepreneurs. Cependant, on peut tout de même être se retrouver autoentrepreneur et au chômage, on vous en parle en détail !

Quels sont vos droits quand vous êtes auto-entrepreneur et au chômage ?

Il est possible de cumuler le statut d’auto-entrepreneur et de chômage et vous pouvez bénéficier du maintien intégral (ou partiel) des Aides au Retour à l’Emploi lorsque vous avez votre entreprise. Les allocations peuvent aller jusqu’au terme des droits.

Avantages et inconvénients d’être un auto-entrepreneur

La création d’une entreprise dans le domaine de l’auto-entreprenariat fait partie d’un régime simple qui simplifie de nombreux aspects de la création d’entreprise :

  • Elle simplifie les démarches administratives ;
  • Elle simplifie la compta ;
  • Elle simplifie le calcul des cotisations sociales.

Ainsi, décider de se lancer dans l’auto-entrepreneuriat, c’est choisir un système qui simplifie les démarches. Il faut savoir aussi que les exonérations partielles de cotisations sociales (ACCRE) prennent trois ans au lieu d’une année pour les auto-entrepreneurs. Ce qui représente aussi un avantage non négligeable et il n’y a pas de TVA à facturer aux clients ni de déclarations TVA à faire. Il est aussi possible de verser les impôts de l’activité auto-entrepreneur avec les cotisations sociales.

Cependant, comme avec tout statut, il y a des avantages, mais il y a aussi des inconvénients. La première faiblesse de ce statut est que les auto-entrepreneurs vont souvent avoir des obstacles lorsqu’ils veulent bénéficier de prêt bancaire ou lorsqu’ils veulent trouver des partenaires.

avantages inconvenients etre auto entrepreneur

Les autres difficultés concernent le chiffre d’affaires, en effet, il faut déclarer un chiffre d’affaires minimum pour pouvoir valider quatre trimestres de retraite annuelle. En ce qui concerne la sécurité sociale, un auto-entrepreneur est obligé d’être affilié à la Sécurité Sociale Indépendants. Le statut d’auto-entrepreneur en soi est réservé aux projets modestes avec un chiffre d’affaires limité et il n’est pas possible de déduire ses charges et ses investissements du chiffre d’affaires (pour le calcul du bénéfice imposable).

Pourquoi choisir d’être auto-entrepreneur ?

Ce qu’il y a d’intéressant avec l’auto-entrepreneuriat, est qu’il est possible de se lancer dans son auto-entreprise et en même temps avoir une activité salariée. Avec le temps, si son entreprise marche, elle permet de mieux concrétiser ses projets.

Il y a différents domaines dans lesquels vous pouvez créer votre auto-entreprise, de plus en plus de services émergents font leur apparition. Ce qu’il y a de bien avec l’auto-entrepreneuriat est qu’on peut apporter de l’innovation à un secteur, peut-être déjà saturée. Être auto-entrepreneur est une occasion idéale pour donner vie à des idées nouvelles et pour les tester afin de voir si elles peuvent être rentables. Depuis 2016, « auto-entrepreneur » et « micro-entrepreneur » sont deux termes qui sont tous les deux regroupés sous le même régime. Ils sont aussi tous les deux regroupés sous le terme juridique « micro-entrepreneur ».

Vous avez maintenant des réponses à toutes vos questions qui tournent autour de l’auto-entrepreneuriat et de ses droits.

Retour haut de page